WATSU

Contraction des mots Water et Shiastu est une technique de massage aquatique se pratiquant dans une eau chauffée à une température proche de celle du corps, 34°.

Le praticien combine étirement, rotation, flexion des articulations, acupression et massage.

Il accompagne d’abord le rythme respiratoire du patient pour l’emmener vers une respiration plus ample et profonde.

Le patient, en lâchant prise, soutenu par les bras rassurant du praticien, se laisse ‘Etre’; en apesanteur, il ne doit rien ‘Faire’.

L’eau, le 3ème intervenant du massage, par sa force, sa souplesse, sa résistance, sa chaleur, permet des mouvements profonds, le corps flottant en apesanteur, dans un très grand confort.

Le corps retrouve son intimité, la confiance par le toucher expert et respectueux du praticien.

Le Watsu est pratiqué dans le monde entier.

Le Watsu est né en 1980 à Harbin Hot Springs (Californie) de l’ingéniosité de Harold Dull, poète associé au courant de la « Renaissance de San Francisco ». Après un long voyage autour du monde et un séjour au Japon au cours duquel il étudia le Zen Shiatsu avec le Maître Masunaga, il rentra fonder son école de Shiatsu dans le nord de la Californie. Grand amateur d’eau, il commença à pratiquer les étirements du Zen Shiatsu sur une table de massage placée dans la piscine d’eau thermale. Il comprit bien vite qu’en soutenant lui-même son client il n’aurait plus besoin de la table… Ainsi naquit le Watsu.

Plus de 30 ans après, grâce à la contribution de centaines de professionnels venus d’autres techniques, du yoga à la kinésithérapie en passant par le shiatsu et le massage thaï, le Watsu a évolué vers ce qu’il est aujourd’hui.

Le Watsu aujourd’hui

La technique de Watsu évolue et se concentre aujourd’hui sur ce qui compte le plus, les effets du Watsu.

Une séance de Watsu procure une détente profonde et durable, une paix intérieure. Elle est bénéfique à bien des personnes.

Laisser un commentaire